Groupe interdisciplinaire de recherche sur les banlieues (GIRBa)

Blason de l'Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

GIRBa
GROUPE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE SUR LES BANLIEUES

Changements climatiques et transformation urbaine

Un projet de recherche-action pour renforcer la résilience de la Communauté métropolitaine de Québec

Subvention OURANOS (2010-2013)

Les aires métropolitaines en général se sont progressivement imposées comme une échelle d’action-clé pour répondre au défi des changements climatiques. A l’échelle métropolitaine ou municipale québécoise en particulier, les autorités se sont activement engagées dans les problématiques de développement durable, afin de transformer la « rhétorique globale » en « actions locales ».

Cependant, le tour d’horizon des réalisations liées aux changements climatiques à l’échelle urbaine québécois révèle que l’accent a principalement été mis sur l’atténuation et non sur l’adaptation. Or, les impacts des changements climatiques sont particulièrement intenses en milieu urbain ce qui invite les villes à donner la plus grande importance au défi de l’adaptation aux changements climatiques.

Il existe un lien évident entre l’aménagement du territoire et les stratégies d’adaptations urbaines. L’aménagement du territoire peut en effet augmenter ou diminuer la vulnérabilité des villes aux changements climatiques, influant tant sur les infrastructures et le cadre bâti, que sur les activités socio-économiques et les habitants. La structure des réseaux techniques (route, eau, électricité), mais aussi l’emplacement des lieux de résidences ou la dépendance à l’automobile sont autant de facteurs susceptibles de modifier grandement la vulnérabilité d’un quartier ou d’une ville.

Québec et son aire métropolitaine se caractérisent notamment par une relativement faible densité et une population vieillissante fortement dépendante à l’automobile. Comment dans ces conditions, cette ville-région pourra-t-elle réagir à des événements climatiques menaçant les infrastructures urbaines, sa population et son activité économique? C’est bien à cette question complexe que le présent projet va répondre.

Les objectifs du projet reflètent les cinq axes d’intervention complémentaires d’OURANOS: 1). Identifier, développer et analyser les indicateurs climatiques liés aux impacts et vulnérabilités; 2). Mieux comprendre et développer les outils liant climat, activité humaine, impacts et vulnérabilités; 3). Quantifier l’évolution probable des impacts et des vulnérabilités biophysiques; 4). Évaluer l’évolution des impacts, risques et opportunités socio-économiques; 5). Identifier, analyser et/ou comparer différentes barrières et options d’adaptation en y intégrant la meilleure science disponible.

Le grand objectif final du projet est d’étudier et de renforcer la résilience urbaine, c’est-à-dire la capacité des villes et de leurs acteurs à s’adapter (en y faisant face) aux changements climatiques. Compte tenu de l’approche pragmatique et stratégique adoptée, le projet vise aussi d’obtenir des gains substantiels sur le nombre et la qualité des résultats attendus concernant l’adaptation effective de la ville aux changements climatiques.

Actualités

La Faculté

Programmes d'études

© 2017 Groupe interdisciplinaire de recherche sur les banlieues - Tous droits réservés
Responsable : Carole Desprès carole.despres@arc.ulaval.ca

Twitter Facebook